RÉINVENTONS LES VACANCES

Les huit semaines de confinement n’ont pas été synonymes de vacances et de détente pour la grande majorité de la population. Les Français ont besoin de respirer. Respecter le droit de chacun à poser des congés cet été et à profiter librement de son temps libre constitue un impératif qui relève de l’intérêt collectif, inscrit dans le préambule de la Constitution de 1946. La perspective d’une reprise économique durable doit s’appuyer sur un corps social régénéré et des entreprises ayant eu le temps de s’adapter aux nouvelles normes d’ordre sanitaire.

 

La volonté d’anticiper la période estivale 2020, qui présente un caractère inédit lié au contexte de crise sanitaire, m’a conduite à former un groupe de travail sur les vacances d’été 2020. De nombreux acteurs institutionnels ou issus de la société civile ont été auditionnés : les acteurs de l’éducation populaire et du tourisme social, les partenaires sociaux, les fédérations de parents d’élèves, les représentants des retraités et des grands-parents, les représentants des familles, des syndicats de lycéens et d’étudiants ou encore les usagers des transports. Les réflexions issues de ces auditions ont été complétées par les préconisations de médecins épidémiologistes et généralistes et de personnels soignants. Couplées aux attentes des Français, ces recommandations sanitaires constituent le deuxième pilier sur lequel s’est appuyée la rédaction des propositions. 

 

De nombreuses thématiques ont été abordées dans le cadre de ces travaux : solidarité intergénérationnelle, soutien à la jeunesse, dialogue social dans les entreprises, regroupements familiaux, programmation médiatique adaptée à l’été 2020, rôle des collectivités territoriales ou encore choix des destinations et gestion des flux dans les déplacements.

 

Si la crise sanitaire a indubitablement marqué les esprits, elle a inculqué à la population, dans sa globalité, le respect de gestes indispensables à la protection de soi et des autres. Ce comportement responsable en société et dans l’espace public permet d’aborder sereinement la reprise économique, qui passe notamment par l’économie de loisirs.

 

L’organisation des vacances d’été 2020 est un enjeu sociétal majeur. L'accès de tous aux vacances et aux loisirs apparaît en effet comme l’une des conditions de l’égalité. Plus d’un tiers des Français ne part pas en vacances pendant l’été. Les différences d’organisation du temps estival sont révélatrices d’inégalités sociales qui ne doivent pas se creuser davantage cet été. Les circonstances particulières de l’été 2020 sont une opportunité à saisir pour atteindre les « non-partants ».

 

Anticiper la période estivale et permettre à l’ensemble de la population d’organiser son été, c’est réaffirmer l’attachement de la représentation nationale à ses valeurs d’inclusion sociale et de solidarité et renouer avec une politique forte de l’État en matière de loisirs. Cibler et dynamiser la demande, c’est favoriser la reprise de l’offre.

Lire la proposition de résolution dans son intégralité

Retrouvez ma question au gouvernement sur le rôle à jouer des grands-parents

À Paris

Olga Givernet - Députée de l'Ain

126 rue de l'Université - 75007 Paris

Tél. : 01 40 63 68 19

Email : olga.givernet@assemblee-nationale.fr

En circonscription

Olga Givernet - Députée de l'Ain

58 rue de Genève - 01630 Saint-Genis-Pouilly

Tél. : 04 50 99 64 56

Email : olga.givernet@assemblee-nationale.fr

Logo LaREM
Logo Assemblée nationale