top of page
external-file_edited.jpg

L'édito du mois

Mesdames, Messieurs,

 

A l’heure où certaines régions du monde s’embrasent, nous devons tout faire pour préserver notre pays de cette violence, souvent générée par la haine. Cette haine, nous la retrouvons malheureusement en France, avec des actes antisémites multipliés par 4 en 2023. Nous avons, dans notre territoire, un rôle à jouer contre cela. Parce que nous portons, dans notre histoire, dans nos valeurs, des exemples de résistance face à cette haine. Je veux parler bien sûr de la Maison d’Izieu dont nous commémorions les 80 ans de la rafle qu’elle a subi en 1944, où 44 enfants innocents furent emmenés aux chambres à gaz pour la seule raison qu’ils étaient juifs. De cet évènement tragiques, nous en avons fait une force, celle d’avoir érigé un lieu symbolique, tourné vers l’avenir autant que conscient du passé. Nous y emmenons nos enfants pour les sensibiliser aux limites de l’humanité. Nous devons plus que jamais continuer à le faire, dire ce qu’il s’est passé chez nous pour ne plus jamais que cela se reproduise ici ou ailleurs. C’est la raison pour laquelle j’ai souhaité largement vous parler de cet hommage aux enfants d’Izieu, marqué par la présence du Président de la République le 7 avril dernier.

Bien sûr, cette lettre revient aussi sur les évènements qui ont marqué l’actualité de ce début d’année 2024, comme sur les principales avancées obtenues.

A Paris, c’est l’inscription dans la Constitution de l’IVG. Une mesure forte, symbolique qui ne changera certes pas l’accès à ce droit en France mais qui vient le garantir et, surtout, qui sert d’exemple à d’autres pays où les femmes n’ont pas accès à ce droit fondamental. Ces femmes ne sont que trop nombreuses, et se trouvent aussi bien dans des régimes totalitaires que dans des pays démocratiques, comme les Etats-Unis.

Dans l’Ain, l’action contre la vie chère et pour l’accès au logement s’est poursuivie avec une bonne nouvelle pour le Pays de Gex, où la ZAC Ferney-Genève a été retenue parmi les 22 lauréats du projet national "Territoires engagés pour le logement". La construction de logements sera en partie financée par l’Etat à proximité de la frontière.

J’ai également pu adresser ma contribution à la « COP régionale » Auvergne-Rhône-Alpes, dont le rôle est de réunir les acteurs de terrain pour trouver des réponses locales au défi climatique. Une manière d’associer largement pour que les décisions à ce sujet ne soient pas imposées par Paris mais qu’elles émanent davantage de tous les territoires.

Mon action locale comme nationale se poursuite en faveur de la sobriété énergétique et plus largement de la transition écologique. J’ai à ce sujet déposé une proposition de loi pour changer notre usage de l’automobile sans y renoncer, en offrant des solutions incitatives plutôt que des dispositifs punitifs. Et pour mieux servir ces sujets, j’ai intégré la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire où j’aurais la possibilité de travailler sur l’ensemble de ces problématiques.

Beaucoup de thématiques passionnantes que j’ai donc le plaisir de vous partager au travers de cette lettre. Bien entendu, la discussion reste ouverte et pourra se poursuivre sur mes réseaux sociaux ou au gré des rencontres dans notre belle région.

 

Bien fidèlement à vous,

Olga Givernet

Restons en contact

  • logo-twitter-blanc
  • Facebook
Insta_blanc.png

Abonnez-vous à

ma lettre d'info 

Suivez-moi 

sur Twitter

Retrouvez-moi

sur Facebook

et Instagram

bottom of page