top of page

Slava Ukraini !


Il y a un an jour pour jour, l’Ukraine était lâchement agressée par la Russie de Poutine.


En ce triste anniversaire, de Vienne où je me trouve avec l’assemblée parlementaire de l’OSCE, je souhaite tout d’abord exprimer toute mon amitié, ma solidarité et mon admiration envers le peuple ukrainien.

Depuis le 24 février 2022, les Ukrainiens font briller avec force et courage l’esprit de résistance à l’oppression. Je l’ai dit hier soir à mes homologues parlementaires ukrainiens de la Rada, qui nous ont reçus avec la délégation française.

Face à cette tragédie, je veux dire ma fierté de la mobilisation de la France et de l’Europe, qui sont à la hauteur.

Très fière je suis aussi d’être la députée d’un territoire qui a su, dès les premiers jours, faire preuve de fraternité envers les Ukrainiens. Nous leur avons immédiatement tendu la main et nous sommes heureux d’en d’accueillir chez nous. Je tiens à saluer ici l’action des maires, qui ont su organiser cette solidarité locale. Les aindinois sont dignes de leur histoire, celle de nos maquis, celle de la Maison d’Izieu.


Il y a un an, peu pensaient que la guerre durerait aussi longtemps. La guerre de Poutine est déjà un échec militaire. Nous le devons à l’héroïsme des Ukrainiens. Mais aussi, nous avons su faire bloc autour de nos valeurs. C’est une leçon essentielle pour l’avenir.


Entre alliés européens et occidentaux bien sûr. Mais aussi au quotidien. Ensemble, aux prix d’efforts collectifs, nous tenons bon face à la crise énergétique et au choc inflationniste. Le Gouvernement a su piloter la riposte avec une relance de notre politique de défense et une accélération de notre transition énergétique, à laquelle j’apporte ma modeste contribution.


Cette tragédie a marqué le retour de la guerre en Europe. Avec ses milliers de morts et de blessés, la dévastation de l’Ukraine, les dégâts environnementaux, une fracture durable avec la Russie poutinienne et le camp des dictatures. Je le constate à Vienne où la présence malheureuse et incompréhensible d’une délégation russe exaspère les tensions. Signe des temps : d’espace de dialogue, l’OSCE est devenu un espace de confrontation.


A travers cette guerre, ce qui est en jeu, c’est la défense de notre modèle de société démocratique.


Plus que jamais notre engagement est total.


Slava Ukraini !

Posts récents

Voir tout
bottom of page