La culture au coeur de la relance


J’ai eu le plaisir de recevoir ce matin des représentants du monde de la culture : Christelle Morel Charlotte Pénicaud pour le collectif « Action Culture Ain », Eric Dalhen et David Marguin du collectif ARTS.


La culture est un élément indispensable du vivre-ensemble et de la cohésion sociale.

Malgré le soutien massif des pouvoirs publics, les restrictions liées à la crise sanitaire ont durement affecté ce secteur essentiel.

Aujourd'hui, les acteurs de la culture sont impatients de reprendre leurs activités, créer, transmettre, partager avec le public. Je les comprends.


La réouverture des lieux culturels suivra trois grands principes : - Générale : elle concerne tous les lieux culturels ; - Respectueuse de la santé des Français ; - Progressive avec une évolution des jauges et des contraintes par palier (réouverture le 19 mai, assouplissement les 9 et 30 juin).


Nos échanges ont également porté sur deux dossiers :


1. Régime des intermittents et réforme de l’assurance chômage :

Le régime des intermittents est un des piliers de la vie culturelle dans notre pays. J’ai voulu être rassurante. La réforme qui doit entrer en vigueur eu 1er juillet 2021 poursuit deux objectifs : lutter contre la précarité liée à la hausse des contrats courts et supprimer les injustices dans le mode d’indemnisation.


2. Les aides à la culture dans le cadre du plan de relance :

Depuis le début de la crise sanitaire, le plan de relance a mobilisé 2 milliards d’euros pour soutenir les acteurs de la culture. 460 millions d’euros sont d’ores et déjà débloqués pour soutenir le secteur dans nos régions.

Nous avons convenu de rester en contact. Députée, je suis mobilisée et à l’écoute du secteur.