Hommage aux sapeurs-pompiers de Paris dans l'Ain


Les sapeurs-pompiers sont les agents publics préférés des Français. Et pour cause ! Ils sauvent des vies en risquant la leur. Le secours aux personnes, c’est 80% de l’activité des SDIS.


Mais les pompiers sont aussi en première ligne face aux grands défis de notre époque. On se souvient l’été dernier d’incendies d’une ampleur inédite, mais aussi d’inondations, orages et tempêtes toujours plus dévastateurs et parfois à quelques jours d’intervalle. Dérèglement climatique, environnement, insécurité, fracture sociale… Les pompiers sont sur tous les fronts.


Je tiens à souligner le travail remarquable que les services de sécurité civile accomplissent dans nos territoires, particulièrement en zone rurale. Alors que l’accès aux soins est très inégal, les pompiers jouent un rôle déterminant dans le parcours de soins.


Hélas, alors qu’ils portent secours, ils sont parfois pris à partie, et même agressés. Je tiens à condamner avec la plus grande fermeté l’agression d’un pompier en marge d’un défilé du 1er mai à Paris. La justice est saisie. Nous, élus, serons toujours du côté des forces de sécurité et services de secours, qui sont un des ciments de notre société.


C’est pourquoi je tenais à assister à la cérémonie d’hommage aux sapeurs-pompiers de Paris morts dans l’exercice de leurs fonctions. Devant le Monument aux Morts de Gex, nous nous sommes recueillis.


C’était une belle cérémonie républicaine, digne et humaine. Je tiens à saluer les trois associations d’anciens sapeurs-pompiers.


Nous avons pu échanger sur l’avenir de la profession. Avec la loi MATRAS, notre majorité a consolidé le modèle français de sécurité civile et modernise les services d'incendie et de secours. Elle permet de favoriser l'engagement et mettre en place une réserve citoyenne des services d'incendie et de secours.