Tourisme, loisir et sport : clés du développement du Haut-Rhône


Tourisme, loisir et sport sont les clés du développement du Haut-Rhône. Il est nécessaire de prendre en compte le fleuve dans son entier et d'avoir une vision commune et interdépartementale pour valoriser ce patrimoine naturel.

Après une matinée de travail entre élus aindinois, Monsieur Yves Husson, maire de Chanaz en Savoie nous a accueilli pour une visite de sa commune résolument tournée vers le Rhône.

Rappel de l’initiative

Les ateliers citoyens que j'avais organisés en 2018 avaient identifié comme priorité pour le bassin de vie du Bugey Sud le développement économique et surtout touristique autour du Rhône. Après plusieurs rencontres en tête à tête avec la CNR, le SHR, la CCBS et les maires des communes limitrophes du Rhône, j'ai souhaité mettre les acteurs autour de la table pour avancer ensemble sur ce sujet.

Une identité à construire

Le Rhône est un lien et non une frontière. C’est un atout important pour le territoire du Bugey Sud. Le Rhône naturel et le Rhône canalisé façonnent le visage du secteur et offrent des possibilités de développement autour du tourisme, du loisir et du sport.

Le territoire souffre toutefois d’un manque d’identité à l’image du département de l’Ain ou du massif du Jura auxquels sont préférées respectivement la Savoie et les Alpes qui jouissent d’une plus grande notoriété.

Il est impératif de mettre en avant le Haut-Rhône et d’organiser une communication et une signalétique à la hauteur des enjeux du secteur (exemple panneau sortie 11 de l’A43).

Une offre touristique à construire

Les touristes ont aujourd’hui des exigences plus importantes en termes d’offres, de services et d’hébergements. Le territoire a tout le potentiel pour répondre à ces besoins.

La ViaRhôna est une véritable colonne vertébrale sur laquelle il faut s’appuyer sans pour autant ne voir le développement du fleuve que par elle. La saturation du secteur du Lac du Bourget doit profiter au Bugey Sud.

Plusieurs types d’offres doivent être exploités :

  • le tourisme nature avec la biodiversité de la Réserve naturelle du Haut-Rhône français ;

  • les sports (pêche, canoë…) avec les 18 km de Rhône naturel entre Lavours et Yenne ;

  • la croisière de séjours avec la construction de la future écluse pour relier la vallée bleue.

Il reste à combler le déficit d’hébergement malgré les dernières ouvertures comme l’Hôtel de Rhône à Seyssel ou les Lodges de la ViaRhôna à Virignin. Les clients attendent du confort et de la sécurité.

Une vision politique commune à moyen et long terme

Le département de l’Ain a un retard important. Il est parfois difficile de faire comprendre l’importance du développement autour du Rhône aux communes non limitrophes qui ne se sentent pas concernées dans des intercommunalités de plus en plus grandes.

Il est nécessaire d’avoir une vision globale de Genève à Lyon avec une politique commune des départements de l’Ain, de l’Isère, de la Savoie, de la Haute-Savoie et de la Métropole de Lyon. Un plan de travail pour optimiser les dépenses et une stratégie communes moyen/long terme est indispensable.

Les petites collectivités ont besoin d’une meilleure collaboration et d’un meilleur accompagnement pour faire face aux problématiques variées qui vont du désenvasement des ports aux demandes de subventions FEDER.

Suites à donner

Cette première réunion a permis de faire un état des lieux de la situation. Suite à cette rencontre, une visite de Chanaz (73) et un repas entre élus ont marqué le début d’une coopération plus étroite entre les élus locaux des deux côtés du fleuve. J'accompagnerai cette dynamique de collaboration renforcée.


À Paris

Olga Givernet - Députée de l'Ain

126 rue de l'Université - 75007 Paris

Tél. : 01 40 63 68 19

En circonscription

Olga Givernet - Députée de l'Ain

58 rue de Genève - 01630 Saint-Genis-Pouilly

Tél. : 04 50 99 64 56

Logo LaREM
Logo Assemblée nationale