Mon interview auprès du Progrès et du Dauphiné Libéré