Retour sur les ateliers citoyens 2019


Vous êtes une centaine à être venus débattre et échanger avec moi cette année lors des ateliers citoyens de Vesancy, Valserhône, Belley et Seyssel et je vous en remercie !

Une fois encore, nous avons prouvé que l’intelligence collective et l’écoute bienveillante permettent de se comprendre et d’avancer. Cette méthode, utilisée depuis le départ par La République En Marche !, est une méthode saine, utile et concrète, qui me permet de mettre vos ressentis et votre expérience au quotidien au cœur de mon action politique.

L’environnement est le thème principal qui est ressorti des ateliers citoyens 2019. L’urgence à changer nos comportements et surtout celle d’aider nos agriculteurs à se passer de produits phytosanitaires. En thèmes récurrents on retrouve également des thématiques locales : la mobilité, l’enseignement et le manque de professeurs, la légitimité démocratique de l’intercommunalité, etc.

Je remercie une nouvelle fois tous les participants et ferai de ces retours ma feuille de route pour l'année à venir.

VESANCY, mercredi 11 septembre 2019

Environnement, mobilité et enseignement ont été les trois thèmes principaux traités lors de l’atelier de Vesancy.

  • Environnement. L’urgence à aider les agriculteurs pour qu’ils puissent se convertir au bio, le problème de la gestion des déchets, la méthanisation, la protection des corridors écologiques et des zones humides, la gestion de l’eau.

  • Enseignement. Le manque de professeurs et les difficultés à recruter étant donné la cherté de la vie.

  • Mobilité. La nécessité de modifier nos modes de déplacements et de développer les transports en commun, le covoiturage, la mobilité douce (pistes cyclables, pédibus pour enfants) et de créer des P+R et parking à vélos dans le Pays de Gex.

D’autres sujets ont également été abordés :

Le manque d’infrastructures jeunesse et la possibilité de mutualiser les structures (centres aérés par exemple) ; la question de la chasse et de sa restriction pour protéger les randonneurs notamment ; le besoin d’une vision territoriale globale et cohérente sur ce sujet ; le demande d’une maison de la promotion digne de ce nom et d'aides significatives pour le développement des entreprises.

Certains ont fait le constat que nos infrastructures et nos modes de vie ne se sont pas adaptés à l’augmentation de la population (nombre d’élèves en hausse, manque de professeurs, impact écologique, etc.).

VALSERHÔNE, lundi 16 septembre 2019

À Valserhône, sympathisants LREM et Gilets jaunes ont débattu de deux sujets en particulier : les violences et la santé.

  • Violences. Tous les types de violence ont été abordés, la violence conjugale, la violence policière ou encore la délinquance avec une question posée quant à la responsabilité des parents et aux sanctions prises par la justice.

  • Santé. Plusieurs volets de la santé ont été traités : le fonctionnement « entrepreneurial » de l’hôpital, la rémunération des personnes aidantes à domicile ; le manque de médecins, l’éducation aux gestes qui sauvent et au bien manger.

Ont été évoqués également : la loi PACTE, le train de vie des parlementaires, les taxes, etc.

BELLEY, jeudi 26 septembre 2019

À Belley, les thèmes récurrents ont été l’environnement et l’intercommunalité. Suivis des retraites, de la restriction des services publics, de la question de la culture et de l’enseignement artistique, de la PMA et de la GPA, de l’accompagnement des personnes vieillissantes et de l’attractivité et de la dynamique locale belleysane.

  • Environnement. C’est le terme d’urgence qui est apparu sur toutes les lèvres. Urgence à favoriser la recherche pour inciter les industriels à modifier leurs comportements ; urgence à accompagner les exploitations agricoles à réduire leur consommation de produits phytosanitaires ; urgence à inscrire l’écologie à la racine de toute loi ; urgence à intensifier l’éducation populaire autour de ce sujet majeur.

  • Intercommunalité. Questionnement sur la légitimité démocratique de l’intercommunalité ; questionnement sur le mode de scrutin : pourquoi pas un suffrage universel direct pour élire les conseillers communautaires ?

Autres sujets abordés : réflexion sur le calcul des retraites, proposition de prendre en compte une capacité-pivot plutôt qu’un âge-pivot ; état d’un sentiment de déshumanisation face à l’implantation de l’e-administration ; fracture numérique, éloignement des services publics (finances publiques, poste, gares, transports, etc.). Évocation des Maisons France Service ; culture et enseignement artistique local. Volonté de développer l’âme culturelle de Belley et d’avoir des lieux adaptés à la pratique des arts plastiques, notamment pour les enfants. Évocation du 1% artistique pas tout le temps respecté ; attention portée à l’économie, l’agriculture et le tourisme à Belley.

SEYSSEL, lundi 30 septembre 2019

À Seyssel, les sujets ont été très locaux, sur la fusion des 2 Seyssel et son impact, l’avenir de la ville et sa sécurité mais également plus généraux sur le climat anxiogène ambiant ou l’environnement par exemple.

  • Fusion des deux Seyssel. Demande d’information de la part des participants sur les conséquences d'une telle fusion ; peur d’une perte d’identité.

  • Sécurité de proximité. Constat de l'inertie des services.

  • Climat anxiogène. Constat qu’on est abreuvé de nouvelles anxiogènes, de fake news. Pourquoi pas créer un journal des bonnes nouvelles ?

#consultation

À Paris

Olga Givernet - Députée de l'Ain

126 rue de l'Université - 75007 Paris

Tél. : 01 40 63 68 19

Email : olga.givernet@assemblee-nationale.fr

En circonscription

Olga Givernet - Députée de l'Ain

58 rue de Genève - 01630 Saint-Genis-Pouilly

Tél. : 04 50 99 64 56

Email : olga.givernet@assemblee-nationale.fr

Logo LaREM
Logo Assemblée nationale