Olga-Givernet_200109.jpg

L'édito du mois

Enfin, la vie reprend ses droits ! Grâce au vaccin, nous entrevoyons une sortie durable de la crise du Coronavirus qui a chamboulé nos vies depuis mars 2020. L’été est là et la réouverture des commerces, cafés, restaurants nous permettent de renouer avec des moments de convivialité et de joie partagée. 

Aujourd'hui, plus de 50% des Françaises et des Français ont reçu une première dose de vaccin. Il faut maintenir les efforts et renforcer la couverture vaccinale. Se vacciner, c’est un geste de responsabilité citoyenne. J’incite largement à la vaccination et soutiens l’obligation pour les personnels de santé. Faites-le pour vos proches, vos amis, vos collègues, pour notre pays.  

 

Cette crise inédite nous amène à penser le sens à donner à notre avenir. Nous devons construire une société plus fraternelle, davantage fondée sur la bienveillance et le souci de l’autre. Loin du découragement, les résultats de ma famille politique aux dernières élections régionales me font explorer de nouveaux horizons politiques. Il faut aller de l’avant, puiser en soi l’élan fondateur qui fut le nôtre, la vision que nous avons portée dès 2016 aux côtés d’Emmanuel Macron. Plus que jamais je reste fidèle à notre projet d’une France moderne, européenne, juste et solidaire. La suite se fera au plus près des territoires, de la vie quotidienne des Français, des élus et de la société civile.  

C’est cette idée de dépassement politique qui me pousse à lancer en mars dernier un groupe de travail parlementaire sur les enjeux de la grand-parentalité. La crise nous a montré l’importance des liens intergénérationnels pour une société forte, dynamique et solidaire. Après 24 auditions, j’ai organisé en partenariat avec l’École des Grands-parents Européen et sous le haut patronage du Président de la République un colloque à l’Assemblée nationale sur le thème « les grands-parents, des seniors comme les autres ? ». À cette occasion, j’ai remis mon rapport à Adrien Taquet, Secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles. Avec 35 recommandations pour mieux reconnaître et valoriser la place des grands-parents, ce document ouvre des perspectives de travail pour une vraie politique de la grand-parentalité. 

En circonscription, je poursuis mes rencontres avec les Aindinoises et Aindinois et je suis à leur écoute. Plus que jamais, trois dossiers me mobilisent particulièrement : l’accès à la santé, la continuité du service public de l’éducation, la relance économique au service de la transition écologique et numérique. A cela, une quatrième exigence essentielle qui conditionne toutes les autres : le retour à l’autorité. Si le Pays de Gex, le Pays Bellegardien et le Bugey Sud reste relativement préservés, certains territoires cumulent des difficultés, je reste vigilante aux signes préoccupants de repli communautaire et d’incivilités. Je travaille en étroite liaison avec les services de l’État.

 

Olga Givernet 

Mon actualité

Restons en contact

  • logo-twitter-blanc
  • Facebook
Insta_blanc.png

Abonnez-vous à

ma lettre d'info 

Suivez-moi 

sur Twitter

Retrouvez-moi

sur Facebook

et Instagram