Audition de Jacques Attali - Enjeux environnementaux et géopolitiques des centrales nucléaires flottantes

27.06.2018

 

En commission des Affaires étrangères, nous avons reçu le 27 juin Jacques Attali qui intervenait sur les enjeux écologiques et stratégiques des mers et des océans. 

 

Expert bien connu de la géopolitique, Jacques Attali a pu nous apporter une vue d’ensemble sur les différentes problématiques mondiales. J’ai souhaité en particulier attirer son attention sur la mise en activité par la Russie, et bientôt par la Chine, de centrales nucléaires flottantes. Ces centrales lèvent de grandes inquiétudes environnementales et nous rappellent le renforcement des pouvoirs russes et chinois. M. Attali a d’ailleurs insisté sur l’alliance sino-chinoise dans sa réponse. Il a rappelé que la Russie entretient des liens particuliers avec l’Europe depuis des siècles et qu’il y a donc un intérêt certain à se rapprocher d’elle. Ces paroles méritent réflexion, même s’il faut garder à l’esprit que tout rapprochement doit se faire dans le respect des droits de l’Homme.

Voici les questions que je lui ai posées : 

 

En ce moment même, la première centrale nucléaire flottante se prépare pour sa mise en activité. Elle longe actuellement le nord de la Russie, chargée d’uranium, et a soulevé l’inquiétude de plusieurs ONG. J’ai moi-même deux préoccupations sur le sujet, une d’ordre écologique, la seconde sur l’équilibre des pouvoirs dans ces régions.

 

En premier lieu, je me pose des questions sur la sûreté de ces installations. Je ne questionne pas les savoir-faire chinois et russe, mais nous avons bien vu avec la catastrophe de Fukushima qu’il est difficile de prévoir toutes les éventualités. Sauf qu’en cas de catastrophe en pleine mer, il sera impossible de contenir l’eau contaminée en construisant un mur à la façon japonaise.

 

Mes chers collègues, tout comme vous, M. Attali vous souvenez certainement des catastrophiques marées noires qui ont accablé nos côtes. La diffusion de centrales flottantes pourraient-elles nous faire craindre des marées radioactives ? Ou bien le danger est-il minime face à la possibilité d’un meilleur accès à des régions difficiles d’accès ? Quelle est votre position sur la question M. Attali ?

 

Ma deuxième inquiétude concerne la balance géopolitique des puissances maritimes. La Russie souhaite multiplier ce nouveau type de centrale sur les océans du monde, et la Chine construit en ce moment même d’autres centrales flottantes. La Russie comme la Chine ne cachent pas leurs revendications maritimes. Ces centrales pourraient-elles jouer un rôle sur l’équilibre régional, que ce soit du Pacifique ou de l’Arctique, par exemple en renforçant l’autonomie et donc la position chinoise dans des positions isolées et contestées du Pacifique ?

 

Si la Chine venait à déployer ces centrales dans le Pacifique, renforçant encore plus ses constructions militaires et manœuvres dans le Pacifique, quel serait l’impact sur l’équilibre géopolitique de la région ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts récents
Please reload

Archives
Please reload

À Paris

Olga Givernet - Députée de l'Ain

126 rue de l'Université - 75007 Paris

Tél. : 01 40 63 60 00

En circonscription

Olga Givernet - Députée de l'Ain

58 rue de Genève - 01630 Saint-Genis-Pouilly

Tél. : 04 50 99 64 56

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Logo LaREM
Logo Assemblée nationale