Vote de la loi Agriculture et Alimentation

01.06.2018

J'ai voté cette semaine la loi Agriculture et Alimentation qui avait été élaborée suite aux États généraux de l'alimentation. Avec ce texte, nous créons les conditions d'une juste rémunération des agriculteurs et nous répondons à l'enjeu de garantir une alimentation de qualité pour tous. 

 

Elle garantit un juste prix pour les productions agricoles et une juste rémunération pour les agriculteurs. En effet aujourd'hui les prix leur sont imposés par la grande distribution et cela conduit à des situations dramatiques, des faillites et même des suicides d'agriculteurs. Dorénavant, ce sera l'inverse : ce seront les producteurs qui proposeront les prix agricoles. Par ailleurs, les promotions sur les produits industriels seront limitées ce qui mettra un terme à la « guerre des prix » qui se fait sur le dos des agriculteurs. 

 

Cette loi est une avancée très claire sur le plan sanitaire également. Nous savons que nous devons limiter l'utilisation de produits phytosanitaires qui ont un impact sur la santé. Grâce à cette loi, les activités de vente et de conseil de phytosanitaires devront être séparés, ce qui limitera le recours à ces produits. Par ailleurs, les rabais, ristournes et remises seront interdits pour ces pr

 

oduits. La redevance pour pollution diffuse est également augmentée pour inciter les agriculteurs à se tourner vers des pratiques agricoles plus respectueuses de l'environnement. 

 

Enfin, la loi apporte des progrès pour une agriculture plus durable. Je sais que c'est une attente très importante des consommateurs mais aussi des agriculteurs qui sont nombreux à vouloir aller vers le bio et ont besoin de soutien. Les cantines publiques devront servir au moins 50 % de produits biologiques, locaux ou sous signes de qualité, ce qui fournira des débouchés de plus en plus importants pour l'agriculture biologique et raisonnée. 

 

Les sanctions en matière de maltraitance animale sont par ailleurs étendues et accrues : une agriculture humaine, c'est aussi une agriculture qui traite dignement les animaux. 

 

C'est donc une loi qui permet de progresser sur de nombreux point différents. Mais je veux aussi rappeler que notre action va beaucoup plus loin que cette loi. Ainsi nous consacrerons 5 milliards du grand plan d'investissement pour aider les agriculteurs à se tourner vers des techniques agricoles plus durables. 

 

Dans le même esprit, nous nous sommes engagés à sortir du glyphosate en 3 ans en raison des risques qu'il fait courir aux consommateurs et aux producteurs. Il s'agit d'une feuille de route ambitieuse et volontariste, en lien avec l'ensemble des acteurs. Et nous continuerons à porter le sujet au niveau européen pour éviter d'exposer nos agriculteurs à une concurrence déloyale.   

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts récents
Please reload

Archives
Please reload

À Paris

Olga Givernet - Députée de l'Ain

126 rue de l'Université - 75007 Paris

Tél. : 01 40 63 60 00

En circonscription

Olga Givernet - Députée de l'Ain

58 rue de Genève - 01630 Saint-Genis-Pouilly

Tél. : 04 50 99 64 56

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Logo LaREM
Logo Assemblée nationale