Développer le bio dans nos territoires

10.03.2018

 

Je me suis rendue le 9 février dernier à la ferme maraîchère des Flam'en Vert à Peyrieu. J'ai ainsi eu la chance de découvrir les solutions de ses créateurs, Cyril Blanc et Jonathan Vericel, pour cultiver en bio et régénérer la terre. Les agriculteurs y respectent le cahier des charges bio – ne pas utiliser de produits chimiques de synthèse – mais utilisent aussi des techniques issues de l'agro-écologie pour protéger les sols. Par exemple, ils gardent des haies sur la ferme pour préserver les sols du vent, ce qui a permis ces dernières années de produire plus en semant moins.

 

Cette expérience réussie d'agriculture bio dans nos territoires montre que la conversion en bio est possible : les techniques sont accessibles et permettent de produire dans de bonnes conditions. Le marché est également là avec des consommateurs à la recherche de produits bios et si possible dans leur environnement proche.

 

Pour autant, les obstacles subsistent et il faut les lever pour encourager cette transition. En effet, nous consommons de plus en plus de bio mais puisque la production progresse moins vite, nous devons en importer. Plusieurs mesures ont d'ores et déjà été annoncées comme le maintien de l'aide à la conversion ou bien le relèvement de 2500 à 3500 euros du crédit d'impôt en faveur de l'agriculture biologique. Par ailleurs nous travaillons à la constitution d'un plan « Ambition bio » pour passer de 6 % des surfaces cultivées en bio à 15 % en 2022. Et en aval, le projet de loi issu des états généraux de l'alimentation imposera 50 % de produits bio, écologiques ou locaux dans les cantines, dont au moins 20 % de bio.

 

Mais l'impulsion doit venir de tous les acteurs. La région Auvergne-Rhône-Alpes doit soutenir plus activement le développement de l'agriculture biologique. Pour l'instant les signaux sont négatifs : les associations historiquement engagées dans le soutien à la filière bio et aux circuits courts ont vu leur financement régional fondre comme neige au soleil.

 

C'est par une mobilisation collective que nous parviendrons à réellement développer l'agriculture biologique dans nos territoires, je l'appelle de mes vœux !

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts récents
Please reload

Archives
Please reload

À Paris

Olga Givernet - Députée de l'Ain

126 rue de l'Université - 75007 Paris

Tél. : 01 40 63 60 00

En circonscription

Olga Givernet - Députée de l'Ain

58 rue de Genève - 01630 Saint-Genis-Pouilly

Tél. : 04 50 99 64 56

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
Logo LaREM
Logo Assemblée nationale