Question à la Ministre des Affaires étrangères sur la Tunisie


Le référendum constitutionnel du 25 juillet en Tunisie nous concerne tous. Et pas uniquement les Français d’origine tunisienne.

Il en va de l’avenir démocratique de ce peuple ami.

La France entretient avec la Tunisie une relation étroite et ancienne.

C’est un partenaire économique privilégié et notre pays accueille une belle communauté tunisienne sur son sol.


C'est la raison pour laquelle j'interrogeais le 6 juillet en Commission des Affaires étrangères, la nouvelle Ministre, Catherine Colonna, sur ce point d'actualité brulant, qu'elle a pu aborder pour la première fois depuis sa nomination.