Porte-parole du groupe Renaissance sur les questions transfrontalières


La coopération France-Suisse est un sujet essentiel pour nos territoires frontaliers. Comme vous le savez, je suis mobilisée sur ces dossiers qui impactent directement nos vies quotidiennes.

C’est donc naturellement que j’ai été désignée oratrice du Groupe Renaissance le 14 septembre en Commission des Affaires étrangères pour défendre la ratification rapide d’un accord franco-helvétique visant à redimensionner et moderniser la plate-forme douanière Saint-Louis – Bâle.

Le chantier répond à un triple enjeu de sécurité routière, de fluidité du trafic et de qualité de l’air pour les riverains. Il pourrait inspirer le réaménagement attendu de la douane de Ferney-Voltaire.

J’en ai également profité pour souligner l’importance d’avancées sur la coopération sanitaire mais aussi sur le télétravail, dossier sur lequel je travaille en étroite liaison avec le cabinet de ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire. Je vous tiendrai au courant des avancées.