Ma question au Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères sur la COP26


Le réchauffement climatique bouleverse déjà nos équilibres mondiaux avec des conséquences irréversibles. C’est dans ce contexte que s’est ouverte dimanche à Glasgow la 26e conférence mondiale sur le climat, la COP26.


Le constat est partagé, les études scientifiques convergentes : nous devons tenir l’objectif d’un réchauffement limité à 1.5 degré, conformément à l’Accord de Paris.


On s’en souvient : l’été dernier a été marqué par des catastrophes naturelles à répétition. La hausse des températures provoque incendies et canicules mais aussi inondations et tempêtes spectaculaires, parfois à quelques jours d’intervalle sur un même territoire.


Alors que la France est en pointe de la lutte contre le réchauffement climatique, j’ai interrogé le Ministre Jean-Yves Le Drian sur les enjeux et les critères d’un résultat positif de la COP 26.