"Il est temps que les non-vaccinés fassent profil bas"