Fermeture des piscines gérées par la société Vert Marine


Lundi 5 septembre, la société Vert Marine, annonçait fermer les piscines publiques dont elle a la gestion, motivée par l’augmentation des prix de l’énergie à laquelle elle serait confrontée. Cette décision a été prise dans un délai extrêmement court empêchant les collectivités d’agir pour proposer d’éventuelles solutions pour maintenir ce service public.

Nombre de ces collectivités ont alors saisi leurs députés, demandant leur soutien et leur engagement sur ce dossier.


A mon initiative, nous nous sommes réunis avec plusieurs collègues de la majorité pour auditionner cette société Vert Marine et nous en avons tiré les conclusions suivantes :

- La société Vert Marine a pris une décision unilatérale qui met les collectivités locales dos au mur.

- Nous avons rappelé à la société Vert Marine leur obligation de respecter les conditions contractuelles qui les engagent et particulièrement leur devoir de continuité du service public, principe fondamental à toute exécution d’une mission d’intérêt général.

- Nous avons affirmé notre soutien le plus clair aux collectivités locales et à leurs usagers qui se retrouvent ici dans une situation difficile, en pleine rentrée scolaire, la natation étant obligatoire dans les programmes scolaires.


L’attribution par le Ministre Bruno LE MAIRE d’un fonds de 3 milliards d’euros destiné au soutien des gros consommateurs d’électricité et de gaz était une piste de résolution de cette problématique. Nous avons donc travaillé avec le Gouvernement et le délégataire Vert Marine pour comprendre pourquoi ce dernier n’a pu bénéficier pleinement de ce fonds.

Tenant compte de ces éléments, et après avoir trouvé individuellement avec chaque collectivité des accords, les piscines ont pu rouvrir leurs portes.

Posts récents

Voir tout