Emmanuel Macron reprend en main notre destin énergétique


Aujourd'hui à Belfort, le Président a mis fin à des années de sabotage socialo-écologiste de la filière nucléaire sous le quinquennat Hollande.


Il a fixé un cap ambitieux : le nucléaire et les énergies renouvelables, deux piliers de notre avenir énergétique.


Le nucléaire est définitivement de retour : six nouveaux réacteurs de type EPR et la perspective de huit EPR2 additionnels.


Qu’en sera-t-il de notre centrale du Bugey ? C’est l’un de mes combats.


Emmanuel Macron veut « qu’aucun réacteur nucléaire en état de produire ne soit fermé à l’avenir » et demande d’étudier les conditions de prolongation « au-delà de 50 ans ».


Après le grand carénage, je défends a minima la prolongation des réacteurs dans le court terme et je l’espère, de nouveaux EPR à moyen terme.


Le renforcement de notre filière nucléaire est un incontournable pour relever les grands défis du pays :


1) Sécuriser notre approvisionnement pour assurer notre indépendance énergétique ;

2) Décarboner l’économie pour contenir le réchauffement climatique ;

3) Maîtriser les prix pour défendre le pouvoir d’achat ;

4) Innover en valorisant notre savoir-faire technique, accompagner la réindustrialisation, créer de l’emploi.