Déjeuner convivial avec l'association Viande de Pays de l'Ain


C’est avec grand plaisir que j’ai accepté l’invitation de l’association Viande de Pays de l’Ain à l’évènement « Made In Viande » aujourd'hui à Viriat.


Nous avons partagé un moment convivial autour d’un déjeuner et la journée portes ouvertes de la ferme de Justin et Christian Chatard, que je remercie.


Créée en 2018, l’association regroupe 80 éleveurs labellisés « viande des Pays de l’Ain ».

Ces professionnels de la viande bovine sont unis par une conception élevée de leur métier et des valeurs fortes : - Offrir aux consommateurs une viande bovine de qualité supérieure ; - Assurer rémunération juste et équilibrée aux producteurs.


Je rend hommage à ces éleveurs aindinois, qui font preuve de dynamisme, d’initiative. Par leur sens éthique, ils rendent à l’élevage bovin toute sa noblesse dans le respect du bien-être animal et d’une alimentation saine.


Je rappelle que notre majorité est mobilisée depuis le début de la législature pour une agriculture éthique et durable.


Avec la Loi Egalim en 2018, nous avons fixé le principe d’un nécessaire équilibre des rapports entre distributeurs et producteurs pour une juste rémunération des agriculteurs français.


Aujourd'hui, nous sommes déterminés à aller plus loin avec la proposition de loi Egalim 2 qui sera examinée à l’Assemblée nationale prochainement. Je vous tiendrai informés des suites.


Face à la crise sanitaire, France Relance apporte un soutien massif aux éleveurs par deux leviers principaux : - Modernisation des élevages (100 M€) ; - Mise aux normes des abattoirs (130 M€) ; - Soutien à l’accueil des animaux abandonnés et en fin de vie (20M€).


Enfin, issu d’une vaste concertation, le Plan Stratégique National pour la PAC 2023-27 sera présenté à la fin de l’été. Je suis le dossier en étroite liaison avec le cabinet du Ministre Julien Denormandie, qui a d’ores et déjà annoncé des mesures puissantes : - Maintien de l'indemnité compensatoire d'handicaps naturels, +50% sur l’aide à l'installation des jeunes agriculteurs ; - Mise en place d'un nouveau mécanisme d'aide à l'unité gros bovins (UGB) ; - Aides au maraîchage, augmentation des surfaces bio…


Les Français aiment la viande bovine de l’Ain mais ils exigent que soient respectés le bien-être animal et le travail des éleveurs. L’association « Viande de Pays de l’Ain » est une initiative d’avenir qui fait honneur à nos territoires.