top of page
Rechercher

Apposition d'une plaque en hommage à Michel Rocard sur mon siège dans l'hémicycle


« Je rêve d’un pays où l’on se parle à nouveau » disait Michel Rocard dans son discours du 29 juin 1988.Ses mots ont résonné de nouveau dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale par la voix de Jean-Pierre Darroussin.


C'est avec une grande fierté que j'ai pu assister à l'apposition d'une plaque sur mon siège en hémicycle, le 427, en hommage à cette figure nationale, ancien Premier Ministre sous François Mitterand, qui a su marquer l'histoire de la gauche.

Je n’ai pas eu la chance de le connaître, mais notre formation politique s’inspire profondément de sa vision réformiste et de sa passion pour l’Europe.


En présence d'anciens chefs de gouvernements, de ministres et de plusieurs de mes collègues, cette cérémonie initiée par la Présidente Yaël Braun-Pivet au coeur de l'hémicycle est forte de sens, là où cet homme d'État a sû inspirer.

Engagé sur les questions d'éducation, d'emploi, d'environnement et de décentralisation, il a toujours mis en priorité la démocratie participative et l'insertion des citoyens dans le processus de décision.


Tout au long de son engagement, y compris dans ses dernières années, il a toujours tenté d'éveiller les consciences tant sur des sujets écologiques que sociétaux.



Comments


bottom of page